Histoire de marque : Tefal

Publié :
[Total: 1 Average: 5]
[Total: 1 Average: 5]

Marque absolument incontournable dans l’univers de la cuisine, Tefal est née dans les années 1950, et l’origine de cette entreprise française s’avère très étonnante. Laissez-nous vous compter l’histoire de Tefal et de ses nombreuses innovations !

Qui n’a pas dans sa cuisine au moins une casserole ou un appareil électroménager Tefal ? Sans doute peu de monde, et pour cause. Près de 70 ans après sa création, cette marque française continue d’aider bien des cuisiniers au quotidien, notamment grâce à l’une de ses principales innovations : le revêtement antiadhésif, aussi connu sous le nom de téflon.

tefal-logo-fond-blanc

C’est à l’ingénieur français Marc Grégoire que l’on doit cette invention, qui date de 1954 et qui a posé les premières pierres de l’édifice Tefal. Mais connaissez-vous sa véritable origine ? C’est là que commence l’histoire de la marque, précisément à Sarcelles, dans le Val d’Oise.

marc-gregoire-fondateur-tefal
Marc Grégoire - Fondateur Tefal ©tefal

1. Une affaire de canne à pêche

En 1954, donc, Marc Grégoire, pêcheur à ses heures perdues, cherche une solution pour perfectionner ses cannes à pêche. Il imagine alors une canne à pêche en fibre de verre plutôt qu’en bambou. Problème : il ne parvient pas à trouver une solution satisfaisante permettant de faire coulisser correctement les différentes parties qui composent sa canne à pêche télescopique. Il met alors au point le polytétrafluoroéthylène (PTFE) qui va lui permettre d’arriver à ses fins.

2. La naissance de Tefal

Il faut attendre deux ans de plus pour que Marc Grégoire s’associe à son ami chimiste Louis Hartmann, véritable spécialiste du téflon, pour créer en 1956 la marque Tefal.

Cette dernière a un nom inspiré de la première invention de l’ingénieur, puisqu’il s’agit de la contraction de « téflon » et d’« aluminium », deux matériaux qui composent la fameuse poêle qui n’attache pas.

On pourrait croire que le succès d’une telle invention fut immédiat, mais pas du tout. Les premières années, l’activité de Tefal ne décolle pas. 

Pub Tefal ©tefal

Mais en 1961, un coup de pub inespéré va révéler la marque française à l’international.

Jackie Kennedy, alors première dame des États-Unis, est photographiée à la sortie du magasin Macy’s de New York avec une poêle Tefal à la main.

Il n’en faut pas plus pour que la marque prenne son envol.

3. De la crêpière au fer à repasser

Dès 1963, Tefal décide de dépoussiérer la Chandeleur, une fête peu célébrée à l’époque. La marque présente sa poêle antiadhésive comme la solution idéale pour faire des crêpes, et devient immédiatement associée à une idée de convivialité. 

Les années qui suivent motivent l’entreprise à développer de nombreux produits qui mettent en avant le téflon, qui permet de cuisiner sans effort, et sans avoir à frotter après ! Une proposition gagnante qui ne tarde pas à attirer l’œil de la marque SEB. En 1968, elle rachète Tefal et ses cinq filiales européennes de l’époque. Le nom Tefal continue d’exister.

Crêpière Tefal ©tefal

Dès 1963, Tefal décide de dépoussiérer la Chandeleur, une fête peu célébrée à l’époque. La marque présente sa poêle antiadhésive comme la solution idéale pour faire des crêpes, et devient immédiatement associée à une idée de convivialité. Les années qui suivent motivent l’entreprise à développer de nombreux produits qui mettent en avant le téflon, qui permet de cuisiner sans effort, et sans avoir à frotter après ! Une proposition gagnante qui ne tarde pas à attirer l’œil de la marque SEB. En 1968, elle rachète Tefal et ses cinq filiales européennes de l’époque. Le nom Tefal continue d’exister.

Le groupe SEB a de grandes ambitions pour le téflon, qu’il ne veut pas simplement résumer à un incontournable de la cuisine. L’entreprise française trouve le moyen de l’utiliser comme revêtement pour ses fers à repasser. Si votre modèle glisse en douceur sur votre linge, c’est très probablement grâce à l’invention de Marc Grégoire ! Le téflon continue aussi sa route dans l’univers des articles culinaires. Les années 70 voient naître le Croque Gaufres, le Raclette Grill ou encore la Super Fondue. La marque Tefal est toujours valorisée par SEB et elle devient tout simplement incontournable partout où elle est vendue.

4. Des innovations à n’en plus finir

tefal-poele
poêle à empiler ©tefal

Sous l’impulsion de sa maison mère, la créativité de Tefal semble ne pas avoir de limites.

Les années 90 voient naître une innovation au sein de l’entreprise : les casseroles et poêles faciles à empiler grâce à un système de poignée détachable.

Il s’agit de la gamme Ingenio, fruit de cinq années de recherche et développement. Et elle existe encore aujourd’hui !

Au début des années 2000, Tefal met au point le Thermo-Spot, un indicateur de préchauffe qui signale à l’utilisateur d’une poêle lorsque c’est le bon moment pour faire cuire les aliments à la bonne température. 

Une innovation qui s’associe à merveille au revêtement antiadhésif, toujours d’actualité aujourd’hui au sein des produits de la marque.

On le retrouve dans les batteries de cuisine Tefal, mais aussi dans des appareils de petit électroménager comme la crêpière électrique Crêp’Party. 

La Chandeleur est toujours d’actualité avec cette marque française !

Ce ne sont là que de quelques exemples des inventions de Tefal. 

L’entreprise possède, à ce jour, plus de 150 brevets, preuve qu’elle a toujours de la suite dans les idées.

tefal-indicateur-chaleur-thermo-spot
Pub Tefal ©tefal

5. Une marque tournée vers l’avenir

Depuis sa création, la marque a grandement diversifié son offre, mais elle reste fidèle à ses premiers principes : offrir un maximum de convivialité au sein de la cuisine, pour permettre à tout le monde de profiter d’un moment convivial avec un minimum de contraintes.

Parmi les appareils les plus récents de Tefal, on peut citer le barbecue d’intérieur Optigrill ou encore la machine à gâteau Cake Factory Délices, des appareils électroménagers dans l’air du temps.

Et ils sont toujours antiadhésifs, preuve que Marc Grégoire a décidément bien fait de vouloir perfectionner ses cannes à pêche il y a près de 70 ans. Sans lui, nous serions peut-être toujours en train de nous plaindre du lait qui accroche au fond de nos casseroles !

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.