Histoire de marque : Brandt

Publié :
[Total: 0 Average: 0]
[Total: 0 Average: 0]

Raconter l’histoire de la marque Brandt, c’est revenir près de 100 ans en arrière et découvrir les origines surprenantes de cette entreprise française. Un voyage dans le temps qui permet de mieux comprendre l’identité et la philosophie de ce fabricant électroménager.

Si on connaît principalement Brandt pour ses lave-vaisselles, ses tables vitrocéramiques ou encore ses machines à laver, la marque française n’a pas vraiment démarré ses activités dans le domaine du petit et du gros électroménager. On doit sa création à Edgar Brandt, un ferronnier d’art alsacien né en 1880. Dès 1902, alors âgé de 22 ans, Il décide de se lancer dans la production d’armements légers.

logo-brandt
edgar-brandt-sur-sa-table-a-dessin
Edgar Brandt ©brandt

Les établissements Brandt travaillent activement à la production d’armements de plus en plus lourds, mais aussi de munitions.

Cependant, en 1924, Edgar Brandt décide de diversifier ses activités : c’est à ce moment-là qu’il crée la marque d’appareils électroménagers Brandt, dont les premiers produits sont fabriqués au même endroit que les armes, dans un atelier situé dans le 15e arrondissement de Paris.

Rapidement, l’entreprise est obligée de déménager à Châtillon pour voir plus grand et c’est le début d’une très longue période de prospérité.

1. Le tournant des années 50

À partir de 1956, l’existence de Brandt commence à prendre un nouveau tournant, avec une succession de fusions avec d’autres entreprises. L’armurier Hotchkiss, pour commencer, à une époque où les machines à laver et les réfrigérateurs comptent parmi les meilleures ventes de Brandt. En 1966, une fusion avec Thomson-Houston, société qui produit de l’électronique professionnelle, a lieu. En 1968, l’activité de Thomson-Brandt est regroupée avec la Compagnie générale de télégraphie sans fil, mais la marque d’électroménager conserve son identité.

Durant les décennies qui suivent, Brandt continue de développer son activité et d’étoffer largement son catalogue de gros électroménager ayant contribué à sa renommée, mais aussi de petit électroménager, qui prend de plus en plus de place au sein des foyers. Cédé par Thomson au constructeur italien El.Fi SpA en 1993, Brandt SA fusionne ensuite en 2000 avec Moulinex, puis l’entreprise est rachetée en 2005 par le groupe espagnol Fagor. Celui-ci reprend les activités françaises de l’enseigne sous le nom de Fagor-Brandt, une marque reconnue dans la plupart des domaines de l’électroménager.

2. Un savoir-faire français reconnu

Si l’entreprise Brandt a connu une existence agitée durant la seconde moitié du XXe siècle, cela n’a pas empêché la marque de prospérer.

Dès 1962, Brandt s’impose comme la marque numéro un en France dans le domaine des machines à laver, avec sa Stato 47, un modèle automatique.

Les années 60 sont également la décennie du réfrigérateur et du lave-vaisselle. Dans les deux cas, Brandt arrive sur le marché avec des produits toujours innovants, qui se classent souvent au sommet des ventes.

brandt-refrigerateur-1967
réfrigérateur 1967 ©brandt
interface-electromenager-brandt-bb40-1984
robot laveur bb40 ©brandt

En 1984, la révolution continue avec le Robot Laveur BB40, un appareil de 5 kg et de 40 cm de large permettant de laver le linge de façon compacte.

La décennie voit aussi se multiplier les appareils de cuisson, et Brandt a, de nouveau, une longueur d’avance, en proposant les premiers fours à micro-ondes, ainsi que les premières tables à induction.

L’objectif est toujours le même : avoir une longueur d’avance sur la concurrence. Les fusions et les rachats de l’entreprise contribuent également à enrichir ses expériences et ses inspirations, ce qui contribue à faire de Brandt l’une des marques préférées des Français durant cette période.

3. Brandt, une marque tournée vers l’avenir

En avril 2014, le destin de Brandt prend un nouveau tournant. En effet, le conglomérat algérien Cevital reprend les activités françaises de l’entreprise à son compte. Si Cevital n’a pas l’intention de déraciner le groupe Brandt, dont le siège social est resté à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine, le conglomérat spécialisé dans l’industrie agroalimentaire et la grande distribution a de grands projets pour la firme.

Son objectif est d’en faire le plus grand exportateur d’électroménager en Europe et en région MENA (Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord).

Fort de décennies d’expertise et de savoir-faire dans le domaine de l’électronique grand public, Brandt peut compter, encore aujourd’hui, sur son site de recherche et développement basé à Orléans pour imaginer les appareils électroménagers de demain.

Après avoir inventé la pyrolyse et la table à induction, Brandt se concentre aujourd’hui sur l’économie d’énergie, et même l’économie tout court.

Pour ses lave-linges, l’entreprise a notamment développé la technologie Water Saver, un système de recyclage de l’eau qui permet de la réutiliser pour le cycle suivant. Un procédé qui permet aux machines à laver Brandt d’être parmi les plus performantes et économiques du marché à l’heure actuelle.

lave-linge-brandt-avec-technologie-Water Saver
©brandt

Cette ambition constamment tournée vers l’avenir tend à prouver que malgré son existence mouvementée, Brandt a toujours de très belles choses à offrir dans le domaine de l’électroménager. Survivante de multiples fusions et rachats, la marque Brandt a toujours une place dans le cœur des consommateurs, et elle compte bien leur rendre la pareille pendant encore longtemps, avec des produits Brandt à la pointe de l’innovation.

L'histoire Brandt en vidéo

Voici l’histoire de la marque Brandt en vidéo.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.