Radiateur rayonnant ou inertie, lequel choisir ?

Publié :
[Total: 0 Average: 0]
[Total: 0 Average: 0]

Au moment d’installer un système de chauffage électrique, on ne sait pas toujours comment choisir un radiateur. Les radiateurs rayonnants et les radiateurs à inertie ont tous deux leurs avantages et leurs inconvénients. Voici quelques critères de choix pour être certain que le modèle choisi est le bon.

Le chauffage électrique, en dépit de l’augmentation de l’électricité, reste très intéressant pour de nombreux avantages liés à sa flexibilité. Facile et rapide à mettre en place, il ne nécessite pas de grands travaux dans le logement comme un chauffage central.

Pas de murs à percer, pas de tuyau à installer, chaque radiateur se place facilement. Autre avantage, le chauffage électrique permet d’éviter de devoir gérer le combustible nécessaire à d’autres types d’appareil. Pas de livraison à faire, pas besoin de stocker quoi que ce soit.

Il existe deux principaux types de radiateurs : les radiateurs rayonnants et les radiateurs à inertie. Ces deux types de matériels produisent leur chaleur de la même façon, en utilisant de l’électricité pour chauffer des résistances. La différence du mode de chauffage vient de la façon dont cette chaleur va être utilisée par la suite et comment elle sera diffusée dans la pièce que l’on souhaite chauffer.

1. Les radiateurs rayonnants

Ces appareils, aussi appelés panneaux rayonnants ou radiateurs radiants, chauffent en diffusant la chaleur émise par les résistances de la même façon que se propage la chaleur du soleil ou celle d’un feu de cheminée, c’est-à-dire en ligne droite. Pour cette raison, dès que l’appareil est allumé, la montée en température est immédiate.

La sensation de chaleur est importante tant que l’on est placé en face, c’est-à-dire sur le trajet du rayonnement infrarouge. En revanche, il n’y a pas ou peu de rayonnement sur les côtés du radiateur et donc pas ou peu de chaleur.

Pour les mêmes raisons, plus on s’éloigne de la source de chaleur, plus celle-ci baisse alors qu’en se rapprochant, elle augmente, ce qui vaut aux radiateurs rayonnants le sobriquet de « grille-pain ». Enfin, dès que l’appareil est éteint, la diffusion de chaleur s’arrête.

radiateur-rayonnant-campa
Cosmos 3.0 1200W©campa

Les convecteurs rayonnants, qu'est-ce que c'est ?

vue-eclatee-radiateur-rayonnant-ducasa
radiateur décoratif 1200W©ducasa

Lorsque le chauffage rayonnant est allumé suffisamment longtemps, l’air de la pièce finit par chauffer.

Pour optimiser cette diffusion, certains modèles, reconnaissables à une grille placée sur le dessus, utilisent à la fois le rayonnement et la convection naturelle. On parle alors de convecteur.

Partant du principe que l’air chaud monte naturellement, le panneau, en plus de diffuser la chaleur par rayonnement infrarouge, permet de faire circuler l’air. L’air chauffé dans l’appareil monte naturellement vers le haut de la pièce, en passant par une grille d’aération situé sur le dessus.

Ce mouvement a pour effet « d’aspirer » l’air froid, là aussi au moyen d’orifices situés en bas du convecteur. Il s’ensuit un mouvement circulaire naturel qui diffuse la chaleur, sans qu’il soit besoin de mettre en œuvre un dispositif mécanique.
Pour une diffusion encore accrue, on trouve des appareils qui forcent la convection naturelle par un ventilateur qui se chargera alors de souffler l’air chaud et de l’envoyer plus rapidement et plus loin.

Bien entendu, ces appareils peuvent être réglés au moyen d’un thermostat, mais comme il n’y a aucune inertie, il est quasi impossible d’obtenir avec ce système de chauffage une chaleur constante et équitablement répartie dans la maison.

Lorsque le volume à chauffer est réduit ou que l’on souhaite apporter rapidement, mais ponctuellement de la chaleur dans une pièce, ces appareils peuvent être intéressants. Toutefois, ils sont plutôt à envisager dans le cadre d’un chauffage d’appoint.

Ces dernières années, les radiateurs rayonnants ont fait beaucoup de progrès, mais même les modèles adoptant le principe de la convection naturelle ou forcée sont à l’usage bien plus gourmand en énergie que des radiateurs à inertie.

2. Les radiateurs à inertie

radiateur-inertie-atlantic-oniris-vertical-gris-ambiance
Oniris 1000W©atlantic

Lorsque l’on souhaite bénéficier d’un chauffage efficace et bien réparti dans toutes les pièces, les radiateurs à inertie sont à privilégier. Comparé aux panneaux radiants, le seul défaut du chauffage à inertie réside dans le prix du matériel, un peu plus élevé à l’achat.

Mais outre un confort thermique accru, on bénéficiera aussi d’un coût réduit à l’usage, car ils n’ont pas vocation à être allumés en permanence pour chauffer un logement.

Contrairement aux radiateurs rayonnants qui s’arrêtent de chauffer dès qu’on les éteint, les radiateurs à inertie continue à diffuser la chaleur qu’ils ont accumulée.

Ils fonctionnent aussi en utilisant l’électricité pour chauffer des résistances, mais ils sont constitués de matériaux dans laquelle la chaleur peut s’accumuler, afin de diffuser tout en douceur un peu à la manière d’une bouillotte. Ils sont généralement équipés de système de réglages plus complet que ceux des appareils rayonnants.

Lorsqu’ils sont correctement programmés, on peut ainsi s’arranger pour que leur fonctionnement se fasse le plus possible pendant les heures creuses et ainsi bénéficier des meilleurs tarifs afin de réaliser de substantielles économies d’énergies.

Il existe deux grandes familles de radiateurs à inertie : les radiateurs à inertie fluide et les radiateurs à inertie sèche.

Radiateur à inertie sèche

radiateur-a-inertie-seche-kalia
Roswell 2000W©kalia

Dans ce cas, lorsque l’appareil est allumé, la chaleur produite par les résistances est accumulée dans un cœur de chauffe constitué d’un matériau solide.

Suivant les modèles, il peut s’agir d’un matériau réfractaire constitué d’un alliage métallique, de céramique, de fonte, de faïence et parfois même de pierre volcanique. Certains fabricants proposent aussi des appareils dont le cœur de chauffe est constitué de matériaux brevetés, issus de la recherche sur les composites et les polymères.

Dans tous les cas, c’est, remis au goût du jour, avec des matériaux modernes et optimisés, le principe du poêle, lui-même inspiré des pierres chaudes encore utilisées dans certains saunas traditionnels.

Radiateur à inertie fluide

radiateur-a-inertie-fluide-haverland
Haverland 750W©haverland

Ici aussi, une résistance électrique va produire de la chaleur, mais cette fois celle-ci sera, selon les modèles, pourra s’agir de différents liquides comme de l’eau, des huiles minérales, végétales ou parfois aussi, des produits hybrides spécialement retenus pour leurs propriétés de rétention.

L’utilisation de ces fluides a longtemps constitué un progrès par rapport aux matériaux anciennement employés en chauffage, mais actuellement, les radiateurs à inertie sèche sont plus performants pour accumuler la chaleur que ceux utilisant un fluide caloporteur.

Ils sont aussi plus durables, car avec le temps, les liquides ont tendance à se modifier. Ils ont aussi l’immense avantage d’éliminer le risque de fuite, rare, mais toujours possible avec les radiateurs à inertie fluide.

3. Des modèles hybrides

Afin de bénéficier du meilleur de ce que chaque famille de radiateurs peut offrir, beaucoup de modèles basés sur l’inertie combinent aussi le principe de la convection et du rayonnement.

On gagne ainsi sur tous les tableaux en gardant le principe de l’inertie comme base, ce qui permet au radiateur de continuer à diffuser longtemps après que le thermostat ou la programmation l’ait éteint. Pour autant, le radiateur est conçu de manière à ce qu’une partie de son énergie soit utilisée pour rayonner, ce qui permet d’apporter de la chaleur immédiatement, en attendant que le cœur de chauffe ait accumulé suffisamment de calories.

Finalement, même si les radiateurs rayonnants sont meilleur marché à l’achat, une installation de radiateurs à inertie offrira le meilleur confort thermique, avec une chaleur douce, mieux répartie dans la maison. À l’usage, les radiateurs à inertie seront également moins gourmands et donc plus économiques puisque permettant de faire des économies en heure creuse.

Mieux vaut réserver les radiateurs ou convecteurs radiants à une utilisation ponctuelle, lorsque l’on veut rapidement chauffer une pièce dans laquelle on ne séjourne pas régulièrement, comme un bureau, un atelier, une chambre d’ami, voire une salle de bain. Dans ce cas, un radiateur rayonnant que l’on peut déplacer et ranger facilement s’avère fort pratique.

radiateur-carrera-indiana-1500-w-radiateur-a-inertie-et-rayonnant
Indiana 1500W©carrera

Vidéo explicative des différents radiateurs exsitants

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.