Un humidificateur d’air, à quoi ça sert ?

Publié :
[Total: 1 Average: 1]
[Total: 1 Average: 1]

Si l’intérieur de votre domicile est trop sec et qu’ouvrir quotidiennement vos fenêtres ne suffit pas à améliorer la situation, alors vous pouvez envisager l’achat d’un humidificateur d’air. Cependant, tous les appareils ne se valent pas : voici comment bien choisir.

Si vous avez tendance à avoir fréquemment mal à la tête, le nez bouché et la peau sèche et irritée, si vous traînez une toux sèche sans raison ou encore si vos lèvres sont gercées, il est possible que la source de tous vos maux soit la même : l’air est trop sec chez vous.

Ce problème touche de nombreux foyers. Il correspond à un taux d’humidité trop bas qui peut résulter d’une mauvaise isolation ou bien d’une utilisation intensive d’un chauffage central. De nombreux appartements sont concernés par ce phénomène que l’on peut ressentir en toute saison, mais souvent davantage en hiver.

1. Les conséquences d’un air trop sec

humidificateur-a-ultrason-dans-salon

En dessous de 40% d’hygrométrie chez vous, l’air est considéré comme trop sec. Vous avez alors des risques d’être confronté aux symptômes déjà évoqués plus haut. Ils sont contraignants au quotidien mais sans gravité. En revanche, sur la durée, un air trop sec peut engendrer des problèmes de santé : asthme, développement d’allergies et infections respiratoires en font partie. Les douleurs articulatoires peuvent être aggravées, de même que la rétention d’eau. Il faut également savoir que les nourrissons sont très sensibles à l’air trop sec.

Par ailleurs, votre logement peut aussi pâtir de cette situation. Les meubles en bois peuvent se fissurer, le plancher peut se déformer avec le temps et les murs peuvent également s’assécher, entraînant, par exemple, le décollement du papier peint. Un air trop sec favorise également la présence d’électricité statique.

Pour remédier à ces situations, il est possible de procéder à une aération quotidienne des pièces concernées mais aussi d’investir dans un appareil destiné à humidifier l’air ambiant.

2. Comment fonctionne un humidificateur d’air ?

L’objectif de l’humidificateur d’air est d’augmenter le taux d’humidité dans votre logement pour atteindre une hygrométrie idéale.

Celle-ci devrait se situer entre 40 et 60% en France, selon les recommandations du corps médical.

Pour accomplir sa mission, l’appareil diffuse soit de la vapeur d’eau, soit de fines gouttelettes. Généralement, cette projection est invisible. Pourtant, elle suffit à améliorer la qualité de l’air en quelques heures, voire en quelques jours selon la situation de départ.

humidificateur-sur-une-table

Cependant, pour vous assurer une humidification efficace de l’air ambiant de votre logement, il convient de choisir l’appareil le plus adapté à la situation. Il faut aussi avoir conscience qu’en fonction de la taille de votre habitation et du taux d’humidité général, il est fort probable qu’un seul humidificateur ne suffise pas. Vous pouvez opter pour un modèle différent en fonction de la pièce concernée.

3. Les différents types d’humidificateurs d’air

L’humidificateur d’air à évaporation

humidificateur-a-evaporation

Les modèles d’humidificateurs à évaporation utilisent un filtre à mèche et un ventilateur pour fonctionner. Le filtre absorbe l’eau présente dans le réservoir de l’appareil, puis celle-ci est projetée dans la pièce par le ventilateur sous la forme d’une vapeur froide ou vapeur chaude. C’est une technique efficace et elle est bien souvent privilégiée par de nombreuses marques.

Choisir un humidificateur d’air à évaporation est généralement recommandé pour les personnes qui souffrent d’allergies ou d’asthme car son filtre contribue à assainir l’air en plus de l’humidifier ce qui favorise le confort respiratoire. Il ne faut cependant pas confondre les appareils de cette catégorie avec les purificateurs d’air qui, s’ils filtrent bien l’air ambiant, ne l’humidifient pas.

En contrepartie de ses différents avantages, l’humidificateur d’air à évaporation est un appareil qui peut se montrer bruyant en raison de la présence d’un ventilateur. Quant à son filtre, il doit être changé régulièrement pour conserver son efficacité. Deux changements par an s’avèrent souvent nécessaires.

L’humidificateur d’air à ultrasons

humidificateur-d-air-a-ultrason

De son côté, l’humidificateur à ultrasons fonctionne d’une manière différente. Il combine un réservoir d’eau, une plaque à ultrasons qui vaporise l’eau et un ventilateur qui se charge d’envoyer l’humidité dans la pièce sous la forme d’une brume froide ou d’une vapeur chaude selon la référence. Si vous décidez d’acheter un humidificateur d’air portatif, compatible avec les huiles essentielles, il est très probable que ce sera un modèle à ultrasons.

Contrairement à l’humidificateur à évaporation, le modèle à ultrasons diffuse des gouttelettes d’eau qui sont visibles dans l’air. Cela peut rassurer les utilisateurs. C’est également un appareil qui est plus silencieux ce qui peut encourager à l’acheter pour une utilisation nocturne.

En revanche, le fait que des gouttelettes soient projetées sans filtre entraîne un risque de diffusion dans l’air des germes présents dans l’eau. Il ne s’agit donc pas du modèle d’humidificateur à privilégier si vous avez des personnes à la santé fragile qui vivent chez vous.

4. La taille de l’humidificateur d’air, un point à ne pas négliger

humidificateur-d-air-dans-living-room

Si vous vous décidez à acheter un humidificateur d’air, il est essentiel de vérifier la capacité de diffusion de l’appareil qui vous intéresse. S’il est facile d’être séduit par un petit appareil à l’esthétique travaillée, doté d’un éclairage LED et compatible avec les huiles essentielles, il faut avoir conscience qu’un humidificateur d’air de cette catégorie n’est généralement pas efficace au-delà de 4 à 5 m².

Si vous désirez augmenter fortement le taux d’humidité d’une chambre, d’un bureau ou d’un salon, il est plus approprié de vous tourner vers un modèle plus puissant, équipé d’un hygromètre capable d’ajuster son fonctionnement selon vos besoins réels. La plupart des références de grandes marques sont paramétrables pour s’adapter précisément à la situation et ils donnent des résultats efficaces.

Enfin, dernier point important : lorsque l’humidificateur d’air s’arrête de fonctionner, le taux d’humidité met peu de temps avant de redescendre. L’utilisation d’un humidificateur d’air doit donc se faire en continu, ou presque, pour conserver son efficacité. N’hésitez pas à vérifier la capacité du réservoir du modèle qui vous intéresse, cela peut vous éviter d’avoir à le remplir trop souvent.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.