Combien de pixels sur un smartphone pour prendre de belles photos ?

Publié :
[Total: 1 Average: 5]
[Total: 1 Average: 5]

Vous êtes sur le point de changer de smartphone et vous voudriez un modèle particulièrement performant pour prendre des photos, ne vous arrêtez pas au nombre de pixels ! Même si le nombre de mégapixels participe à la qualité finale d’une image, d’autres paramètres entrent jeu. Voici nos conseils pour s’y retrouver.

Depuis l’avènement du numérique, les fabricants d’appareils photo ou de smartphones se livrent à une bataille de chiffres à grands coups de pixels. Systématiquement mis en avant par la publicité, le nombre de pixels ne fait pas tout. C’est un indicateur parmi d’autres pour évaluer les capacités d’un appareil photo numérique.

1. Un pixel, c'est quoi ?

Pour capturer une image, les appareils photo numériques ou les appareils photo des smartphones sont équipés d’un capteur sur lequel sont placées côte à côte de microscopiques cellules photoélectriques (diodes) sensibles à la lumière.

Chacune de ces cellules, appelées photosites, transforme ce qu’elle a capturé en un point coloré plus ou moins lumineux qui s’affiche à l’écran. C’est le pixel.

camera-smartphone

L’ensemble de ces pixels mis côte à côte permet de restituer l’image captée par les photosites, comme lorsque l’on crée un motif sur une mosaïque avec des petits carreaux. Techniquement, il faudrait parler de photosites pour le capteur d’un appareil et de pixels pour l’écran. Mais comme chaque photosite permet d’afficher un pixel, c’est le mot pixel qui est utilisé, aussi bien pour le capteur que pour l’image.

L’importance du nombre de pixels

Pour reprendre l’exemple d’une mosaïque, pour que celle-ci comporte assez de détails, il faut qu’elle possède un nombre suffisant de carreaux. Les premiers appareils numériques ne disposaient pas d’un nombre de pixels leur permettant de rivaliser avec la photographie traditionnelle sur pellicule argentique. C’est pour cela que le nombre de pixels est devenu un sujet important et un argument de vente légitime à l’époque

Chaque avancée technologique permettant d’augmenter le nombre de pixels augmentait effectivement le nombre de détails des images numériques et participait directement à la qualité des appareils photo des téléphones portables.

1 mégapixel = 1 million de pixels

Aujourd’hui, la miniaturisation des composants ainsi que l’avènement de diverses technologies permettent de concevoir des capteurs comportant tellement de pixels qu’il a fallu passer à une autre échelle. Dorénavant, même le smartphone le plus basique est équipé d’un capteur comportant plusieurs millions de pixels, ce qui se compte en mégapixels.

Si par exemple un capteur a 4000 pixels en largeur et 3000 en hauteur, il comportera en tout 4000×3000 pixels, c’est-à-dire 12 000 000 pixels ou 12 mégapixels. On pourra selon les fabricants trouver l’indication 12MP, 12 Mpix ou 12 Mpx, mais c’est la même chose. 1 mégapixel = 1 million de pixels.

2. Le pixel ne fait pas tout !

cameras-en-dehors-d-un-iphone

D’un modèle à l’autre, on peut rencontrer des smartphones dont le capteur principal est équipé de 8, 12 ou plus de 100 mégapixels. Est-ce qu’un capteur de 100 mégapixels produit des images 10 fois plus détaillées qu’un capteur de 10 mégapixels ? Non, ce serait trop simple.

Dans une certaine mesure, un nombre de pixels très élevé peut être un indicateur, mais d’autres paramètres sont à prendre en compte. Pour que leurs appareils produisent des images de la meilleure qualité possible, les fabricants de smartphones ont recours à diverses stratégies. À l’instar du marché des appareils numériques, toujours en pleine expansion, il n’y a pas qu’une seule façon de concevoir un smartphone et les technologies évoluent toujours.

Les tailles de capteurs

3-cameras-iphone
©apple

Lorsque l’on s’intéresse à la quantité de mégapixels présents sur un capteur, il faut aussi prendre en compte la taille de ce capteur.

Dans les smartphones, la taille des capteurs se situe environ entre 1/3″ pour les plus petits à 1/1,3″ pour les plus grands. 

Quand le capteur est particulièrement petit, le fait de mettre sur une surface restreinte un grand nombre de photosites crée des parasites. À l’image, cela se traduit par un « bruit numérique » qui brouille le contour des détails et les couleurs de l’image.

Par ailleurs, la taille des photosites (ou taille des pixels) peut varier. Un grand capteur pourra accueillir des photosites plus grands. Ces derniers absorberont une plus grande quantité de lumière, ils produiront plus de données et la qualité des photos n’en sera que meilleure, y compris en faible luminosité lorsque les conditions d’éclairage ne sont pas bonnes. Cette taille est exprimée en micron (µm) et peut varier du simple au triple, de 0.8µm pour les plus petits à 2,4µm pour les plus grands.

En fait, la taille des photosites est à ce point déterminante pour la qualité d’une image que de nombreux smartphones sont équipés d’une technologie appelée pixel binning (Quadpixel chez Sony, Tetracell chez Samsung et Xiaomi). Elle consiste à regrouper plusieurs pixels (3, 4, 9 selon les techniques) entre eux pour créer un « super pixel » plus grand. Lorsque ce mode est activé, l’image est meilleure, mais en chipotant, cela revient à diviser le nombre de pixels par rapport à ce qui est annoncé par le fabricant. Par exemple, sur un Xiaomi mi 11 ou un Samsung S21 dont le capteur fait 108MP, une photo prise avec un mode pixel binning fera au final de 12MP à 16MP.

Lorsque l’information est disponible sur la fiche technique de l’appareil photo d’un téléphone (ou d’un appareil photo) et que l’on hésite entre plusieurs modèles, mieux vaut prendre celui qui a la plus grande taille de capteur et les plus grands photosites. Un grand capteur de 8MP fera de meilleures images qu’un capteur de 12MP plus petit.

Quel type d'image ?

photo-d-un-paysage-de-nature-depuis-un-smartphone

Puisque l’on parle de choix, rappelons qu’un critère important lors de l’achat d’un photophone est la finalité de son utilisation. Les objectifs vont déterminer le type d’image que l’appareil pourra produire.

Le grand angle est idéal pour les paysages (mais pas indispensable), le zoom est conçu pour les gros plans. Il est aussi parfait pour les portraits car il ne déforme pas le sujet. Il faut privilégier le zoom optique, car un zoom numérique revient à recadrer la photo. Dans ce cas, mieux vaut le faire avec un logiciel spécialisé sur ordinateur qui sera toujours meilleur que n’importe quel zoom numérique embarqué.

Si l’on veut toutefois passer par un zoom numérique, un capteur de 12MP ou 16MP minimum est préférable. Citons enfin l’objectif macro qui sert à prendre une photo de petits objets en gros plan.

Quelle taille d'image ?

Une image qui comporte beaucoup de pixels prend plus de place et sera plus lourde à traiter. Elle va nécessiter que le smartphone soit équipé d’un processeur performant, ce qui va faire monter son prix.

Si les images sont destinées à être regardées sur l’écran d’une TV ou d’un ordinateur, 8MP à 10MP sont suffisants et même moins si on les regarde exclusivement sur l’écran du smartphone. Ce nombre de pixels sera aussi suffisant pour imprimer des images jusqu’à 30×20 cm.

Pour 30×40, préférer 12MP et pour un mini poster de 90×60 cm, 24MP produiront de meilleurs résultats.

À taille égale de capteur, une petite différence du nombre de pixels est sans conséquence. Si vous hésitez entre un modèle de 12MP ou 16MP et que vous ne souhaitez pas imprimer la plus grande image possible, faites votre choix sur d’autres critères pour vous décider.

3. Donc avant de faire votre choix…

Le nombre de pixels est un critère de qualité mais pas le seul. L’idéal est d’avoir beaucoup de grands pixels sur un grand capteur, mais ce luxe est pour le moment réservé aux boîtiers professionnels grand format pouvant coûter plusieurs dizaines de milliers d’euros…

Pour imprimer une image de belle taille ou la recadrer sans trop de perte, on pourra privilégier un smartphone avec un grand nombre de pixels. Mais gardez en tête que plus l’image comporte de pixels, plus elle sera lente à transférer.

Si l’on n’a pas besoin d’imprimer en grand ni de recadrer, on choisira un appareil avec moins de pixels, mais plus grands, pour une image de meilleure qualité, plus subtile, a fortiori dans de mauvaises conditions d’éclairage.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.