Trottinette électrique : Les 11 règles de sécurité à savoir

Publié :
[Total: 2 Average: 4]
[Total: 2 Average: 4]
2 Commentaires

La trottinette électrique n’a mis que quelques années à devenir un moyen de transport extrêmement populaire en ville. Mais cette manière de circuler s’accompagne d’une réglementation qu’il ne faut pas prendre à la légère, pour la sécurité de tous.

Alternative au vélo et aux transports en commun pour les uns, moyen écologique de se déplacer facilement pour les autres, la trottinette électrique est devenue très tendance, ces dernières années. La multiplication des modèles proposés à la vente et des services de location dans les grandes villes a poussé les mairies et même le gouvernement à réagir. Et pour cause ! Car qui dit hausse de l’usage, dit également augmentation des incivilités, des comportements dangereux et donc des accidents impliquant des utilisateurs de trottinettes.

Résultat, en 2019, les trottinettes électriques sont entrées dans le Code de la route. Tout comme le vélo, électrique ou pas, leur utilisation est encadrée. Lorsque vous utilisez une trottinette, vous devez donc suivre une série d’obligations légales qui s’accompagnent d’une série de recommandations. Les voici.

 

1. Trottinette électrique, ce que dit la loi

Depuis le 25 octobre 2019, la trottinette électrique est officiellement devenue un « engin de déplacement personnel motorisé » au même titre que les mono-roues, les gyropodes ou encore les hoverboards. Cela implique certaines obligations légales.

1. Une vitesse limitée

personne-sur-trottinette-a-haute-vitesse

En France, une trottinette électrique ne peut pas dépasser la vitesse maximale autorisée de 25 km/h à partir du moment où elle circule sur la voie publique, principalement sur une piste ou une voie cyclable. Lorsqu’il n’y a pas de piste cyclable, la trottinette électrique doit circuler sur la route, où elle peut monter jusqu’à 50 km/h.

Il faut cependant souligner que l’immense majorité des trottinettes électriques vendues sur le marché français sont bridées pour ne pas dépasser les 25 km/h. Lorsque le modèle peut aller plus vite, c’est à l’utilisateur de s’assurer de bien rester dans les limites autorisées. Circuler sur les pistes cyclables à une vitesse de croisière reste le moyen le plus sûr de se déplacer avec cet engin.

2. Un âge minimum d’utilisation

enfants-en-trottinette-avec-casque-de-protection

L’âge minimum pour utiliser une trottinette sur la voie publique est de 12 ans, ce qui s’avère encore bien jeune compte tenu des risques que cela peut impliquer, et du fait qu’aucune formation n’est requise pour circuler.

Si votre enfant de 12 ans et plus se déplace en trottinette électrique, l’idéal reste de l’accompagner pour le sensibiliser aux dangers de la route.

3. Pas de passager autorisé

Il est strictement interdit de circuler à deux sur une même trottinette, de même qu’il n’est pas autorisé de tracter une charge. La plupart des modèles vendus sur le marché supportent un poids compris entre 100 et 120 kg.

4. Pas de casque audio ou de kit mains libres

Le casque audio ou les écouteurs permettant d’écouter de la musique ou de passer des appels téléphoniques en roulant sont également interdits lorsque vous circulez en trottinette électrique, pour des raisons qui ne sont pas difficiles à comprendre. 

Le port du casque de protection est, quant à lui, vivement recommandé, même s’il n’est pas obligatoire.

 

homme-sur-trottinette-avec-casque-de-musique

5. Des systèmes d’éclairage et de freinage obligatoires

Depuis le 1er juillet 2020, la loi indique que toute trottinette électrique circulant sur la voie publique doit être équipée d’un système de freinage, d’un avertisseur sonore, et d’un système de feux avant et arrière. Des dispositifs réfléchissants sont également nécessaires à l’arrière et sur les côtés de l’engin.

6. Boire ou conduire, il faut choisir

Tout comme pour chaque moyen de transport que vous conduisez, vous avez l’interdiction de conduire sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, pour votre sécurité et celle des autres.

7. Circulation interdite sur les trottoirs

Rouler sur le trottoir est strictement interdit dans l’immense majorité des municipalités. Lorsqu’il existe une piste ou une bande cyclable, c’est sur cette dernière que vous devez vous déplacer. 

Circuler sur le trottoir peut néanmoins être autorisé dans certaines municipalités, mais dans ce cas, il ne faut pas dépasser les 6 km/h et ne pas gêner les piétons.

femme-sur-trottinette-en-mouvement

8. Porter des vêtements réfléchissants la nuit

Si vous circulez de nuit ou dans des zones où la visibilité est limitée, vous avez l’obligation de porter un vêtement ou un accessoire rétroréfléchissant sur vous, afin de signaler votre présence. Le fait que votre trottinette dispose de phares ne vous dispense pas de ces équipements obligatoires.

 

9. Assurance responsabilité civile obligatoire

accident-en-trottinette

Tout conducteur de trottinette électrique, qu’il soit en possession de son propre engin ou bien d’un modèle de location, se doit de posséder une assurance de responsabilité civile. Si vous n’êtes pas certain d’en posséder une, vous pouvez vous renseigner auprès de l’assureur qui s’occupe de votre habitation.

De plus, lors de la location d’une trottinette en libre-service, n’hésitez pas à vérifier les conditions d’assurances qui sont définies dans le contrat de location.

10. Respecter le Code de la route

adulte-en-trottinette-sur-piste-cyclable

Cela peut sembler évident, et pourtant ! Lorsque vous roulez en trottinette électrique sur la chaussée ou sur une piste cyclable, vous êtes un usager de la route comme un autre. 

Vous devez donc signaler vos changements de direction, vous arrêter lorsque le feu est rouge, marquer les stops, respecter les priorités, laisser traverser les piétons… 

bref, respecter le Code de la route, pour la sécurité de tous.

11. Ne pas se garer n’importe où

Le stationnement sur les trottoirs est généralement autorisé, à condition que cela ne gêne pas les piétons. Évitez de garer votre engin à proximité d’un passage piéton ou à la sortie d’un métro ou d’un grand magasin.

Certaines municipalités ont décidé d’interdire le stationnement des trottinettes sur le trottoir : il peut s’avérer utile de vous renseigner en fonction de là où vous circulez. Par ailleurs, utiliser une trottinette en libre-service ne vous protège pas d’une amende pour stationnement interdit.

Le service de location peut vous facturer le montant de la contravention.

Les règles en vidéo

2. Que risque-t-on quand on ne respecte pas les règles ?

trottinettes-en-circulation-sur-pave-de-rue

Il faut tout d’abord avoir conscience que les règles en vigueur en France concernant la circulation des engins de déplacements personnels motorisés ont avant tout pour but de protéger les usagers de la route et les piétons. La plupart de ces obligations et restrictions ont été mises en place suite à la recrudescence d’incivilités et d’accidents, parfois mortels. Il est donc important de les respecter.

En cas d’infraction, dans l’immense majorité des cas, vous êtes verbalisable. Le montant des contraventions varie. Il est de 35 € si le conducteur a moins de 12 ans ou s’il roule avec un passager, de 49 € pour un stationnement gênant ou encore de 135 € si le conducteur roule sur un trottoir ou s’il possède un engin débridé. Les excès de vitesse sont punis de manière plus sévère, jusqu’à 1500 € d’amende pour une première infraction et même jusqu’à 3000 € en cas de récidive.

Vous connaissez désormais la réglementation en matière de circulation en trottinette électrique au sein d’une agglomération.

Notez cependant qu’elle peut évoluer à tout moment. Le site du service public se révèle très utile pour se tenir au courant d’éventuelles évolutions de la législation. Dans tous les cas, il est important de s’y conformer, aussi bien pour éviter les amendes que les accidents.

2 COMMENTAIRES
  1. Matthieu

    Juil. 23, 2021, 22h14

    Bonjour, quelles sont vos sources vis à vis de votre affirmation suivante sur les trottinettes électriques ?

    « En France, une trottinette électrique ne peut pas dépasser la vitesse maximale autorisée de 25 km/h à partir du moment où elle circule sur la voie publique, principalement sur une piste ou une voie cyclable. Lorsqu’il n’y a pas de piste cyclable, la trottinette électrique doit circuler sur la route, où elle peut monter jusqu’à 50 km/h. »

    Merci beaucoup.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.