#ZéroDéchets : que faire des vieux téléphones portables ?

Publié :
[Total: 0 Average: 0]
[Total: 0 Average: 0]

Nos vieux téléphones mobiles sont constitués de composants particulièrement polluants une fois incinérés. Plutôt que de les jeter n’importe où, il est possible de les recycler ou de les revendre, bref, de leur donner une seconde vie !

1. L’impact écologique

portable-a-jeter-a-la-poubelle-ubaldi

En France, le renouvellement du smartphone s’opère en moyenne tous les deux ans.

Ces millions de téléphones portables délaissés finissent ainsi au fond d’un tiroir ou directement dans la benne à ordure, ce qui conduit, à plus ou moins court terme, à leur destruction.

L‘impact écologique en termes de pollution qui en résulte est loin d’être négligeable, car il s’agit de déchets particuliers.

Les smartphones sont remplacés la plupart du temps bien avant qu’ils ne tombent en panne. 88 % des Français changent leur téléphone portable alors qu’il fonctionne encore.

ADEME – France Nature Environnement

Comme tout appareil informatique, les smartphones embarquent de nombreux composants électroniques et puisque l’on parle de matériel portable, d’une batterie.

Lors de l’incinération de ces matériaux, difficiles à traiter s’ils n’ont pas été triés, de nombreux composés chimiques extrêmement néfastes pour l’environnement, notamment des métaux lourds, se retrouvent dans les sols et l’atmosphère.

Outre la pollution, détruire un ancien mobile qui pourrait encore servir est un immense gâchis de matière première. Aussi, le recyclage des téléphones est un moyen de leur donner une seconde vie. Il existe pour cela plusieurs solutions en fonction de l’état et de l’ancienneté du vieux mobile.

2. Revendre son téléphone mobile

portable-a-revendre-ubaldi

Qui rachète les anciens smartphones ?

Revendre son téléphone usagé peut se faire facilement sur Internet. Outre les acteurs classiques de l’occasion comme eBay ou Le Bon Coin, il existe désormais de nombreux sites spécialisés dans le rachat du vieux matériel high-tech comme Back Market ou Cadaoz parmi des dizaines d’autres.

Comment échanger son téléphone ?

Une fois connecté sur leur plate-forme, il suffit de renseigner le modèle de son appareil et selon les sites et le type de mobile, on peut alors choisir de l’échanger contre un autre téléphone mobile d’occasion, obtenir une réduction sur du matériel neuf ou parfois une somme d’argent, des bons d’achat, etc. 

Ensuite, il suffit d’imprimer un code-barre et d’envoyer l’appareil par la poste. Bien entendu, il est impératif de procéder à l’effacement de toutes ses données personnelles et de ne pas oublier d’enlever sa carte sim avant de procéder à l’envoi postal.

Dans la plupart des cas, l’affranchissement du colis sera à la charge du site ou bien de la personne qui est intéressée par votre appareil. Attention toutefois à bien se renseigner sur les conditions de reprise, car l’envoi peut être aussi à votre charge si l’appareil ne trouve pas repreneur pour diverses raisons.

Lorsque l’on est intéressé par une réduction en vue d’acquérir un nouvel appareil, on peut aussi plus simplement s’adresser à son opérateur, sur Internet ou en boutique. La plupart d’entre eux proposent ce type de reprise. On peut aussi procéder à l’opération dans un bureau de poste. Dans tous les cas, la formule est surtout intéressante lorsque le matériel n’est pas trop ancien et en bon état.

 

3. Offrir en donation

Une autre possibilité, bien plus solidaire, consiste à offrir son téléphone mobile à une association caritative. 

En s’adressant à des associations reconnues, comme Emmaüs et les ateliers du bocage, on est assuré que de vieux téléphones portables profiteront à des foyers à faibles revenus (un tiers de ces foyers n’est pas équipé).

Ne pas disposer d’une adresse électronique ou d’un numéro de téléphone complique encore plus la vie des personnes défavorisées.

C’est aussi un moyen efficace de contribuer à la réinsertion de personnes valides et handicapées, employées par ces associations et leurs partenaires pour traiter et reconditionner le matériel.

portable-en-donation-ubaldi

Parmi les acteurs de cette économie sociale et solidaire, revenons sur Les Ateliers du Boccage qui se charge entre autres du nettoyage et de la remise en état du vieux matériel que l’association reçoit en don. Selon leur site, dans certaines régions, ces ateliers peuvent aussi assurer la maintenance et la réparation des machines qu’on leur confie.

On peut se renseigner sur les modalités et prendre connaissance des différents points de collectes sur la page faire un don d’Emmaüs.

 

4. L’intégrer dans le circuit vert

Enfin, lorsque l’ancien appareil n’est vraiment plus en état de marche ou trop ancien pour être réutilisé, on peut lui faire intégrer un « circuit vert » comme on le fait pour les piles électriques ou les médicaments, plutôt que de s’en débarrasser sans précaution, avec le risque d’en retrouver les composants les plus toxiques dans notre environnement.

Certaines déchetteries sont équipées d’un point de collecte ou de dépôt pour ce type de matériel. Se renseigner auprès de sa mairie.

On peut également consulter le site de l’association Ecosystem. Spécialisée dans le traitement des Déchets d’Équipement Électrique et Électronique (DEEE), elle s’occupe notamment du recyclage des appareils.

Là aussi, selon l’état et l’ancienneté de votre ancien téléphone, ces matériels seront proposés à une association, revendus à prix solidaire ou intégreront un circuit vert afin de réduire leur empreinte environnementale une fois détruits. 

 

portable-a-recycler-ubaldi

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.