Accueil > Info > Un assistant vocal, ça sert à quoi ?

Un assistant vocal, ça sert à quoi ?

03/04/2018

à quoi sert google home et assistants vocaux

Les assistants domotiques vocaux arrivent en France progressivement. Ce sont des enceintes qui intègrent les intelligences artificielles comme Siri, Alexa ou Google assistant. On leur demande quelque chose, elles répondent ou pilotent les appareils connectés de la maison. Que ce soit pour faire des recherches sur Internet, écouter de la musique ou allumer la lumière : découvrez l’infinité de possibilités qu’ils offrent.

« Ok Google » ! C’est par cette injonction que commence chaque interaction avec Google Home, l’enceinte intelligente du géant d’Internet. Du côté d’Amazon Echo, il suffit d’interpeler l’IA, nommée Alexa, pour que cette dernière réponde. Bientôt, Siri fera de même au sein du HomePod d’Apple. Mais lancer une discussion avec son assistant vocal, c’est bien. Savoir quoi lui demander, c’est mieux ! Heureusement, tous partagent un tronc commun de fonctionnalités, souvent liées à des usages quotidiens. En voici quelques exemples.

 

Avoir accès aux informations pratiques

 

google mini enceintes

©Google Home mini

 

Demander la température extérieure et autres prévisions météo, c’est l’un des premiers réflexes que l’on peut avoir quand on s’adresse à un assistant vocal ! Et ça marche plutôt pas mal : les assistants se basent sur des informations récoltées sur différents services Internet pour proposer des prévisions qui s’avèrent souvent fiables. Sur ce point, les assistants vocaux comprennent de nombreuses commandes : vous pouvez demander à Google Home si vous devez prendre un parapluie avant de sortir, par exemple.

Autres commandes intéressantes : celles liées au trafic routier, pour savoir s’il y a des embouteillages entre deux villes, le nombre de kilomètres entre deux endroits ou encore combien de temps prendra votre trajet. Il suffit de faire des phrases simples pour avoir des réponses, de type « quelle est la distance entre Paris et Lyon » ou encore « y a-t-il des embouteillages entre Auxerre et Dijon ».

Envie de cuisiner ? Demandez à votre assistant qu’il vous détaille une recette. Vous pouvez lui demander de répéter si besoin, ce qui est pratique quand on a les mains dans la farine au milieu de la cuisine ! Vous pouvez également poser des questions sur de très nombreux sujets à votre assistant, tel que la hauteur de l’Himalaya, l’âge d’une personnalité ou encore le cri que fait un animal. Concrètement, lorsqu’une question vous passe par la tête, n’hésitez pas à la poser à votre assistant : il y a de grandes chances qu’il parvienne à vous répondre !

 

Des commandes pour des services payants

 

services compatibles google home

Chaque assistant vocal est compatible avec une multitude de services

 

Evidemment, on peut étoffer les propositions d’un assistant vocal à l’aide de services compatibles. Avec Google Home, il est possible de connecter des services musicaux comme Deezer ou Spotify, pour écouter ses chanteurs et autres playlists préférées directement via l’enceinte connectée.

S’il en est de même pour Amazon Echo, attention : pour HomePod, il n’y a qu’Apple Music qui est compatible ! Et, bon à savoir : écouter la radio est totalement gratuit. Demandez juste à votre assistant de lancer la station que vous souhaitez écouter !

Si vous êtes abonné à Netflix et que votre téléviseur dispose de fonctions connectées compatibles, vous pouvez demander à Google Home d’allumer votre téléviseur et de lancer le visionnage d’un film ou d’une série. « Ok Google, lance Stranger Things sur Netflix » donnera un petit côté paranormal à l’ensemble…

 

Les assistants vocaux, l’avenir de la domotique ?

 

Internet des objets et maison connectée

 

Difficile de parler des assistants vocaux sans évoquer le potentiel en matière de domotique connectée ! Grâce à de nombreux partenariats réalisés entre Google Home et des marques d’appareils, piloter sa maison à la voix est en train de devenir un jeu d’enfant. Il est notamment possible d’allumer les ampoules Philips Hue à la voix avec la commande « Ok Google, allume la lumière ».

Alexa, de son côté, est compatible avec le thermostat intelligent de Tado : pratique pour monter ou baisser la température sans avoir à bouger du canapé !

Au fil du temps, les appareils connectés seront de plus en plus compatibles avec les assistants vocaux. L’arrivée d’Apple HomePod et d’Amazon Echo va pousser encore davantage cette tendance, qui offre de nouvelles possibilités dans les foyers, que l’on vive en maison ou en appartement. Avec des prix accessibles et des commandes vocales de plus en plus étoffées, il y a fort à parier que le succès des assistants vocaux ne va que s’intensifier dans les années à venir !

 

ce qu'on demande à Siri

Siri : l’assistant vocal d’Apple © (Intelligence artificielle)

 

Google assistant dans cuisine

Google Assistant : l’assistant vocal de ©Google (Intelligence artificielle)

 

homepod et siri apple

HomePod : l’enceinte intelligente d’Apple ©

 

Google Home ok Google

Google Home : l’enceinte intelligente de Google ©

 

Categories: Info Tags:
Les commentaires sont fermés.