Le DSP2 : la nouvelle norme de sécurité d’achat arrive

Publié :
Mis à jour : juin 18, 2021
[Total: 1 Average: 1]
[Total: 1 Average: 1]

Depuis le 15 Avril 2021, la nouvelle norme de sécurisation des achats en ligne, le DSP2, doit être officiellement opérationnelle sur tous les sites e-commerce allant jusqu’à 150 euros, et à partir de 1 euros le 15 mai. C’est le moment de prendre connaissance des changements pour vos achats.

1. L'évolution du paiement en ligne

verification-sur-smartphone-carte-bleu-pour-paiement-ubaldi

Du changement dans vos paiements en ligne

Les paiements en ligne évoluent pour votre sécurité et on vous explique pourquoi … Pour vous apporter plus de sécurité lors de vos achats en ligne, une nouvelle Directive sur les Service de Paiement a été créée pour renforcer la sécurité des solutions de paiements.

Pour effectuer vos prochains paiements en ligne, il vous sera invité de télécharger l’application de votre banque dès à présent ou vous rapprocher de votre banque pour obtenir un dispositif de paiement en ligne.

Comment se passeront vos prochains paiements sur Ubaldi.com ?

Vous effectuez vos achats avec votre carte bancaire comme habituellement

Puis vous fournissez une donnée sécurisée supplémentaire en suivant les instructions de votre banque pour valider votre authentification (mot de passe, numéro de transaction, données biométriques…)

Votre authentification est validée, vous serez automatiquement redirigé vers notre site ou application mobile Ubaldi pour vous confirmer la prise en compte de votre paiement.

2. De la DSP1 au DSP2

L'utilité du DSP1 et ses limites

Mise en place en 2009, la Directive sur les Services de Paiement 1 (DSP1) a été conçue par l’Union européenne pour mieux encadrer les paiements en ligne, et promouvoir la concurrence entre les différents acteurs bancaires et prestataires. Objectif principal, offrir un meilleur service aux consommateurs.

Le DSP1 a apporté de nombreux avantages :

  • Une amélioration de la sécurité des paiements
  • Des paiements plus rapides
  • Un droit de remboursement renforcé
  • Officialiser le statut des prestataires de services de paiement (PSP)
  • Une meilleure transparence dans les transactions entre les banques et les prestataires
  • Faciliter la création d’un paiement unique et uniformisé en Europe, appelé SEPA

Cependant, après plus de 10 ans, la DSP1 commence à être dépassée face à un marché qui a évolué avec l’arrivée des nouvelles mœurs de paiement, ainsi que l’arrivée de nouveaux acteurs comme ceux de la fintechs, proposant des services de paiement toujours moins cher.

cadenas-et-carte-bleu-pour-paiement-sur-internet-ubaldi

Avec l’augmentation des transactions électroniques et un risque de plus en plus accru de l’insécurité, la mise à jour des nouvelles directives était plus que nécessaire pour le maintien des droits ainsi que des biens des consommateurs.

Les nouveaux enjeux des acteurs du commerce numérique

Face aux craintes d’insécurité et principalement celui de la cyber fraude, la Commission européenne a publié en 2013 une version revisitée sous le nom de DSP2. Les raisons qui ont poussé à cette révision furent en grande partie la remise en cause du niveau d’authentification jugé trop faible pour éviter les fraudes et l’augmentation de l’opacité des échanges des transactions.

3. La nouvelle Direction sur les Services de Paiement 2 (DSP2)

main-pour-payer-sur-ordinateur-en-dsp2-ubaldi

Les objectifs du DSP2

Toujours dans la lignée du DSP1, le DSP2 suit le même effort que la version précédente, celui d’un service de paiements moins cher, plus sécurisé et plus innovant en cohérence avec celui du marché.

Entré en vigueur en 2013, celui-ci vise :

  • Obliger la mise en place d’une authentification forte
  • L’interdiction de surfacturation
  • Le renforcement des droits de consommateurs
  • Augmenter l’ouverture du marché pour les nouveaux acteurs

Le fonctionnement du DSP2 chez Ubaldi.com

Comme préconisé la Commission européenne, Ubaldi.com applique ces nouvelles normes de sécurité auprès de ses clients. Jusqu’à présent la version présente du paiement 3D Secure v1 consistait à renseigner seulement un code de connexion d’une application bancaire comme dernière étape de validation dans le parcours achat.

 Aujourd’hui, la vérification de l’identité du client est renforcée avec l’intégration d’un nouveau second facteur d’authentification parmi une liste d’éléments possibles :

  • Une information confidentielle du client comme une question secrète ou un mot de passe
  • Une reconnaissance de l’appareil que seul le client utilise tel un smartphone ou une puce
  • Une caractéristique unique du client comme la reconnaissance faciale, vocale ou l’empreinte digitale

4. Le DSP2 en vidéo

Pour plus d’informations nous vous invitons aussi à avoir la vidéo proposée par la banque de France expliquant ce nouveau fonctionnement.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.