Les clés pour choisir le bon ventilateur

Publié :
[Total : 2    Moyenne : 3/5]
[Total : 2    Moyenne : 3/5]

La chaleur est là et se rafraîchir est toujours un enjeu majeur de l’été. Mais lorsque vient le moment de choisir un ventilateur, la question est toujours la même : lequel ? Voici quelques pistes sur les différents types de modèles et les critères importants.

Ventilateur sur socle, sur pied, en colonne, avec ou sans brumisateur intégré… vous ne savez pas quel modèle choisir ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur les avantages et inconvénients de chaque type de ventilateur, ainsi que les points importants à prendre en considération.

Les différents types de ventilateurs

Le ventilateur de table

Exemple de ventilateur de table

Ce modèle ne dispose pas de pied ajustable en hauteur : il est principalement adapté à une utilisation très ciblée. Si vous cherchez un ventilateur à poser sur un bureau pour vous rafraîchir lorsque vous travaillez, ou bien sur une table pour profiter d’une brise pendant un repas ou une pause TV par exemple, c’est un choix intéressant et souvent économique. L’idéal est d’opter pour un ventilateur de table à oscillation, qui dispose de plusieurs vitesses, ce qui permet de pallier son périmètre de ventilation relativement limité.

Le ventilateur sur pied

Ventilateur sur pied noir

Le ventilateur sur pied est sans aucun doute le plus populaire : il s’ajuste en hauteur, dispose bien souvent d’une tête inclinable et son degré d’oscillation est généralement important, de l’ordre de 120°. Ses différents atouts, combinés à de larges pales qui brassent beaucoup d’air, lui permettent de ventiler efficacement des pièces de taille moyenne à grande.

Le ventilateur colonne ou tour

Ventilateur colonne

Plutôt que de concentrer toute sa puissance de ventilation sur une seule hauteur, comme les autres types de ventilateurs, le ventilateur en forme de colonne rafraichit sur une plus grande hauteur. Ici, pas de pales, mais une longue roue qui ventile à la verticale. Ce mode de fonctionnement, en plus d’apporter de l’air frais de la tête aux pieds, a également l’avantage d’être plus silencieux : il est idéal dans une chambre, par exemple.

Le ventilateur à brumisateur

Ce type de ventilateur ressemble beaucoup à un ventilateur sur pied : il fonctionne de la même manière, sauf qu’il embarque un réservoir d’eau et un projecteur de gouttelettes dont le but est d’humidifier l’air ventilé. Le résultat prend la forme d’une très légère brume projetée par l’appareil. Combinée à la brise diffusée par le ventilateur brumisateur, la sensation de fraîcheur est immédiate. Il existe des modèles dédiés à une utilisation à l’intérieur et d’autres pensés pour un usage extérieur. Si les avantages sont nombreux, attention tout de même à installer votre ventilateur à brumisateur dans un endroit qui ne craint pas l’humidité, même temporaire.

Le ventilateur sans pale

Sans hélice et sans pale, ce type de ventilateur aspire l’air dans un tube circulaire et grâce à une rampe aérodynamique, amplifie son volume et le projette de manière continue. Le flux d’air ainsi proposé est constant et plus puissant, tandis que le ventilateur en lui-même est plus silencieux et nécessite un minimum d’entretien. Certains modèles embarquent, en prime, un purificateur d’air : en bref, tout cela ressemble au ventilateur idéal, mais les tarifs des modèles de ce type sont particulièrement élevés. Les puristes du « sans pale » s’orienteront probablement vers le ventilateur Dyson, la « Rolls » du ventilateur.

Le rafraîchisseur d’air

Le rafraîchisseur d’air ou refroidisseur d’air est un type de ventilateur plutôt à part. Il est parfois considéré comme un climatiseur mobile sans évacuation, c’est-à-dire sans tuyau. Ce genre d’appareil utilise le principe du refroidissement par évaporation : il capte l’air chaud dans la pièce par l’arrière, le fait passer à travers un tampon humide et l’air frais obtenu est projeté à l’avant. Si cela apporte effectivement de la fraîcheur à la pièce, il ne faut néanmoins pas s’attendre à obtenir le même résultat qu’avec une climatisation, car cela reste, malgré tout, un ventilateur. L’air est cependant moins sec et plus respirable. Il faut penser à renouveler l’eau du bac fréquemment, et y ajouter des glaçons est un plus.

Les 3 critères à ne pas négliger

Maintenant que vous connaissez les différents types de ventilateurs disponibles sur le marché, vous avez sans doute une meilleure idée du genre de modèle qui vous convient. Comme il existe de très nombreuses références dans chaque catégorie, voici quelques critères à prendre en considération pour affiner votre recherche.

1 – Le bruit

Les ventilateurs, à l’inverse des climatiseurs, sont généralement peu bruyants : leur niveau sonore maximal se situe aux environs de 50 dB. Plus un ventilateur possède de niveaux de vitesses, et plus son bruit est ajustable. La nuisance sonore baisse, mais la puissance de ventilation aussi. Il est donc important d’opter pour un modèle de ventilateur dont le niveau sonore maximal est le plus bas possible, ce qui garantit que les vitesses minimales sont encore plus silencieuses. Soyez, par ailleurs, particulièrement attentif au niveau sonore du mode nuit ou silencieux, en particulier si vous désirez installer le ventilateur dans une chambre.

2 – Le débit d’air

Le débit d’air est un critère important lors de l’achat d’un ventilateur, puisque ce dernier permet de déterminer la taille maximale de la pièce qu’il sera possible de rafraîchir efficacement. De manière générale, comptez un débit d’air d’environ 50 m3 pour ventiler un espace de 10 m² : cela signifie que pour une pièce de 20 m², il faut opter pour ventilateur dont le débit d’air est au moins de 100 m3, tandis que pour une pièce de 30 m², il faut compter 150 m3. Si vous désirez juste rafraîchir le plan de travail d’une cuisine ou bien un bureau, vous pouvez opter pour un petit modèle avec un débit de 15 à 20 m3.

3 – La télécommande

De plus en plus de ventilateurs, en particulier les modèles en colonne sans hélice et les rafraîchisseurs d’air, sont livrés avec une télécommande permettant de les allumer et les éteindre, mais aussi changer la vitesse à distance. Certaines références de ventilateurs sur pied proposent également cette fonctionnalité très intéressante si vous désirez contrôler la puissance de ventilation de votre appareil sans bouger de votre canapé ou de votre lit. Cela vaut donc la peine de vérifier si le modèle qui vous intéresse en est pourvu ou pas. Petite astuce, une prise connectée en Wi-Fi permet d’allumer et éteindre un ventilateur par le smartphone ou la voix avec Google Assistant ou Amazon Alexa.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.