Maison : Comment enlever l’humidité en hiver ?

Publié :
[Total: 0 Average: 0]
[Total: 0 Average: 0]

Bien plus importante en hiver que durant le reste de l’année, l’humidité dans un logement peut avoir des conséquences problématiques autant sur l’habitation que sur ses habitants. Voici comment éviter le problème ou y remédier.

L’humidité fait partie du quotidien, que l’on soit en intérieur ou en extérieur. Pour que l’air soit agréable à respirer et que l’on se sente bien, il faut cependant que cette humidité soit régulée. L’humidité ne doit pas dépasser les 60 %.

Il arrive cependant qu’elle soit supérieure et qu’elle devienne alors une source de problèmes. En effet, un air trop humide peut entraîner des problèmes respiratoires, mais également détériorer les murs de votre domicile, notamment avec l’apparition de moisissures.

Heureusement, il existe des moyens de lutter contre l’humidité en hiver, et certains sont simples à mettre en place.

Lutter contre la moisissure et l humidité

1. D’où vient l’humidité ?

Pour bien comprendre l’humidité présente dans votre logement, il faut commencer par savoir d’où elle vient. L’humidité désigne la quantité de vapeur d’eau qui se trouve dans l’air.

Elle se forme par la respiration et la transpiration des personnes, des animaux, et même des plantes qui y vivent, mais aussi via des activités humaines comme la cuisson des aliments, la douche ou encore la vaisselle qui produisent de la vapeur au quotidien.

Lorsque cette dernière n’est pas bien évacuée, l’humidité peut s’installer durablement dans les murs, et c’est là que les ennuis commencent généralement.

2. Quel est le taux d’humidité idéal en intérieur ?

Les experts en la matière considèrent qu’un bon taux d’humidité dans un logement doit se situer, en France, entre 40 et 60 %. En dessus, l’air est trop sec, au-dessus, il est trop humide.

Les personnes dont la santé est fragile, et qui présentent notamment des pathologies respiratoires, devraient viser un taux compris entre 45 et 55 %.

Il faut aussi savoir que ces suggestions s’établissent sur une moyenne. En hiver, avec le chauffage allumé et une isolation correcte, le taux d’humidité idéal se situera plutôt entre 30 et 50 %.

Tester l'humidité dans votre maison

3. Comment savoir si son logement est trop humide ?

Il existe différentes manières de vérifier le taux d’hygrométrie d’un logement. Le premier consiste simplement à s’équiper d’une station météo qui mesure cette information à l’intérieur, ou bien de cibler précisément votre besoin à l’aide d’un hygromètre, un petit appareil peu coûteux qui va se concentrer précisément sur cette mesure.

De cette manière, vous aurez un résultat fiable. Néanmoins, lorsque l’humidité est déjà bien ancrée dans un logement, vous n’avez pas forcément besoin d’effectuer des mesures pour prendre conscience du problème.

Des tâches d’humidité sur les murs ou le plafond, de la condensation en permanence sur les fenêtres, des rhumes à répétition dans la famille ou encore l’odeur de l’humidité dans certaines pièces sont autant de signes qui doivent vous alerter.

4. Enlever l'humidité par l'aération

Le premier réflexe permettant de lutter contre l’humidité au quotidien est simple : profitez du système de ventilation naturel, il suffit d’aérer souvent les différentes pièces de votre logement.

En ouvrant les fenêtres pendant une dizaine de minutes par jour, non seulement vous renouvelez l’air, mais vous permettez en plus à l’excès d’humidité de s’évacuer. Ce bon réflexe est également valable en hiver, même s’il fait frais dehors.

Contrôle de la ventilation pour humidité

5. Entretenez la ventilation

Installez une VMC (ventilation mécanique contrôlée) qui fonctionne de manière optimale s’avère primordial pour lutter contre l’humidité.

C’est d’autant plus vrai dans les pièces les plus humides de la maison, à savoir la salle de bain et la cuisine. Dans cette dernière, la présence d’une hotte aspirante est un vrai plus, qui permet d’éviter une condensation excessive lorsque vous faites la cuisine.

Les grilles des VMC peuvent s’encombrer de graisse et de poussière au fil du temps, c’est pourquoi il faut les nettoyer fréquemment, tout en s’assurant qu’elles fonctionnent bien.

6. Faites sécher votre linge au bon endroit

À défaut de posséder un sèche-linge, vous faites sans doute sécher vos vêtements en intérieur. Or, cette pratique est une très grande source d’humidité.

C’est pourquoi, il vaut mieux installer votre tancarville dans une pièce très bien ventilée, ou bien dans un endroit où vous pouvez durablement ouvrir la fenêtre pour aérer.

Si vous possédez un garage ou un sous-sol, vous pouvez également y installer un fil pour faire sécher votre linge.

Condensateur d'humidité

7. Le déshumidificateur, l 'alternative pour enlever l'humidité

Trop frileux ou frileuse pour ouvert les fenêtres ? Il y a une autre solution, le déshumidificateur maison. C’est un absorbeur d’humidité fonctionnant de manière chimique comme le gros sel, ou électrique. 

Il condense l’humidité en eau de pluie, qui est récupéré ensuite dans un bac. Très efficace, mais qui a l’inconvénient de devoir se vider souvent le bac. Selon les problèmes d’humidités, vous pouvez récupérer jusqu’à parfois des litres d’eau par jour !

Avec ces conseils, finis les mauvaises odeurs et les champignons sur le papier peint !

8. Traquez les fuites et les fissures

Si votre logement est soudainement sujet à une humidité élevée, que vous constatez des remontées capillaires en bas d’un mur ou une apparition soudaine de moisissures dans une pièce en particulier, alors il est possible que vous soyez victime d’une fuite de canalisation d’eau ou bien d’une fissure.

Dans ce genre de situation, faites appel à un professionnel. Il pourra vous aider à trouver la source du problème et à le régler. Ne vous contentez pas de nettoyer le moisi à l’eau de javel et de remettre une couche de peinture par-dessus, il faut traiter le souci en profondeur, sans quoi les remontées capillaires reviendront.

9. Lutter contre l’humidité, une combinaison de bons réflexes

L’humidité dans un logement est inévitable : mieux encore, elle est essentielle pour s’y sentir bien. En effet, un logement trop sec n’est pas bon non plus ! 

L’important est donc de trouver un bon équilibre. En adoptant les bons réflexes et, éventuellement, l’équipement adéquat, l’humidité excessive en hiver ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.