Le Son 3D Dolby Atmos, c’est quoi ?

Publié :
[Total : 1    Moyenne : 5/5]
[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Longtemps réservé aux salles de cinéma et à quelques privilégiés, le son 3D Dolby Atmos est désormais plus accessible avec des téléviseurs, barres de son et amplificateurs destinés au particulier. On fait le point sur cette technologie qui révolutionne le cinéma à la maison.

dolby atmos son

Dolby accompagne depuis 1992 les fans de cinéma, de musique et depuis peu de jeu vidéo, avec ses formats multicanaux permettant de s’immerger dans un espace sonore.

 

Les Dolby multicanaux

Dolby Multicanal

Le principe du Dolby multicanal consiste à entourer, envelopper l’auditeur de sons, grâce à la présence de plusieurs enceintes et d’un caisson de graves (qui restitue les basses, voire les vibrations). Lorsqu’il y a cinq enceintes (gauche, centrale, droite et deux à l’arrière), on parle de 5.1. Avec deux enceintes latérales supplémentaires, on passe en 7.1. Plus il y a d’enceintes, plus l’impression d’immersion est importante.

Mis en œuvre par un mixage spécifique, le Dolby multicanal contribue aussi et surtout, en faisant varier le volume des différents canaux audio, à donner l’impression que le son ou l’auditeur se déplace, par exemple en faisant passer le bruit d’un moteur progressivement d’une enceinte à l’autre.

 

Dolby Surround, Dolby Pro Logic, Dolby Digital…

Le Dolby Surround, puis le Dolby Pro Logic et ses dérivés comme le Pro Logic 2 émulent un son multicanal à partir d’une source stéréo et sont encore d’actualité lorsque la source est en stéréo. Evidemment, qui dit émulation, dit effet de localisation approximatif.

Le Dolby Digital en 5.1 a marqué l’arrivée du numérique avec une piste son encodé en six canaux distincts resitués ensuite par l’amplificateur chez vous. Dolby a ensuite amélioré le Dolby Digital en y ajoutant des canaux virtuels avec le Pro Logic IIx qui ajoute deux canaux latéraux (7.1) et le Pro Logic IIz qui y ajoutent deux enceintes avant qui diffusent en hauteur, donnant une première dimension 3D au son. Le Dolby Digital a ensuite évolué vers le EX pour du vrai 6.1, le Dolby Digital Plus pour du 7.1 et enfin le Dolby Digital True HD pour un son sans compression et sans pertes jusqu’à 14 canaux.

 

Les inconvénients

Bien que très convaincants, les formats Dolby multicanaux souffrent cependant de limitations. On ne peut pas multiplier le nombre d’enceintes à l’infini ; ce qui est envisageable dans une salle de cinéma, l’est nettement moins chez le particulier. Même sans parler de coût, une installation en 7.1, ça fait beaucoup de câbles et d’enceintes dans le salon !

Par ailleurs, si l’on visionne un film 7.1 sur une installation 5.1, les sons prévus pour être restitués sur les enceintes latérales vont passer sur ceux de devant. En fonction de la scène, l’expérience peut en être faussée. Pour y remédier, il faut que l’éditeur du film ait prévu plusieurs versions du mixage, ce qui complique la production.

 

Dolby Atmos, la nouvelle dimension du son

Avec le 3D Dolby Atmos, une seule bande-son, où les différentes sources constituant l’espace sonore d’un film, d’un jeu, ne sont plus traités comme des « canaux », mais comme des éléments appelés « objets audio dynamiques ». Ces « objets », autant de sons différents (conversations, bruits divers, etc.) s’ajoutent à la bande-son d’ambiance.

Grâce aux progrès des micro-processeurs, un amplificateur home cinéma Dolby Atmos est à même de simuler en temps réel le placement et le déplacement précis dans l’espace de ces divers sons (jusqu’à 128 en même temps).

Naturellement, plus il y a d’enceintes pour reproduire ce son 3D, plus celui-ci est finement restitué, mais quel que soit le nombre d’enceintes, que l’on soit équipé d’un amplificateur home cinéma Dolby Atmos 7, 9 ou 11 canaux, le mixage de la bande-son sera aussi riche, comportant le même nombre de sons et d’effets.

 

Dolby Atmos 5.1
Dolby Atmos 5.1
Dolby Atmos 7.1
Dolby Atmos 7.1

 

Le Dolby Atmos résout donc les problèmes de versions.

Aussi et surtout, il est plus que jamais 3D en apportant au son une nouvelle dimension : la hauteur. Dans les salles de cinéma ou les installations haut de gamme, cette nouvelle dimension est mise en œuvre par la présence de haut-parleurs placés au plafond. Dans le cadre d’une installation home-cinéma, on utilise plutôt la réflexion des ondes sonores, au moyen d’enceintes orientées vers le haut.

La spécificité du traitement 3D Dolby Atmos permet aussi, si l’on souhaite de bénéficier d’une écoute de bonne qualité sans pour autant se lancer dans une installation complexe, de profiter des dernières améliorations en matière de barre de son et de téléviseurs Dolby Atmos.

 

barre de son Samsung
Barre de son Samsung HW-Q80R

 

Compatibilité

Les spécificités du Dolby Atmos sont encodées dans la bande sonore et c’est l’amplificateur home cinéma Dolby Atmos qui se charge de les interpréter. En pratique donc, pas besoin d’un appareil de lecture particulier : un lecteur Blu-ray, une box ou une console de jeu HD peuvent être utilisés avec un amplificateur Dolby Atmos (sortie bitstream).

Le contenu Dolby Atmos est de plus en plus courant : remix Atmos de morceaux chez Amazon Music ou Tidal, séries, notamment chez Netflix, jeux vidéo HD. Bon à savoir, la plupart des films 4K tirent généralement parti des capacités du Dolby Atmos. Une raison de plus pour s’y intéresser !

Si on lit un disque, un fichier vidéo au format Dolby Surround  5.1 ou 7.1 sur une installation Dolby Atmos, l’amplificateur convertit ses pistes audio et simule un son surround Dolby Atmos à l’aide de la fonction Dolby surround upmixer.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Les informations saisies ne seront pas utilisées à des fins commerciales.