Accueil > Info > Gaz, vitrocéramique, induction… quelle plaque de cuisson choisir ?

Gaz, vitrocéramique, induction… quelle plaque de cuisson choisir ?

plaque induction ou plaque gaz ?

Vous avez besoin de changer votre plaque de cuisson et vous hésitez parmi les différentes technologies proposées ? C’est normal : il n’est pas toujours aisé de comprendre les différences et les enjeux d’un tel choix. Nous allons vous aider à y voir plus clair !

 

Que l’on ait une grande cuisine ou une petite kitchenette, il est quasiment impossible de se passer d’une plaque de cuisson. Selon l’espace à disposition, elle peut être petite ou grande, il peut s’agir d’une plaque verrouillée sur un plan de travail ou encore d’une table de cuisson, voire d’une alternative portative à brancher au secteur. Le choix est vaste ! D’où l’importance de choisir un modèle adapté.

 

Les différents types de plaques de cuisson

 

On peut distinguer cinq types distincts de plaques de cuisson, qui sont généralement proposées en version deux ou quatre foyers. En voici le détail, avec les avantages et inconvénients de chaque type.

 

La plaque électrique

La plaque électrique est un modèle très courant, pour la simple raison qu’elle compte parmi les plus accessibles financièrement. Des résistances intégrées dans les plaques rondes en fonte font chauffer le tout par conduction : un procédé très simple, mais plutôt lent pour atteindre la température de chauffe maximale. Par contre, la plaque met un certain temps à refroidir, ce qui permet de terminer tranquillement une cuisson même quand elle est éteinte.

Parmi les autres inconvénients, on peut citer la potentielle difficulté à nettoyer la plaque en cas d’incident de cuisson : il faut souvent beaucoup d’huile de coude pour enlever les traces de brûlé sur la fonte ! Enfin, si elle est vendue à un petit prix, certains modèles peuvent consommer beaucoup d’électricité. N’hésitez pas à contrôler la consommation électrique du modèle qui vous intéresse avant achat.

 

plaque électrique traditionnelle fonte

 

 

La plaque au gaz

Comme son nom l’indique, la plaque de cuisson au gaz doit être raccordée… au gaz ! Il faut donc que votre cuisine soit équipée d’un tel branchement pour être utilisée. C’est un type de plaque de l’on trouve plus généralement dans les logements individuels, comme les maisons. Tout comme la plaque électrique, elle est peu coûteuse à l’achat, mais nécessite des accessoires supplémentaires, comme un tuyau pour la raccorder au gaz. Certains modèles sont entièrement manuels, tandis que d’autres peuvent intégrer de l’électronique, pour un allumage automatique, notamment.

L’un des avantages de la plaque au gaz, c’est qu’elle chauffe vite, puisque c’est directement du feu que l’on trouve sous la casserole ! Il est également facile de gérer la puissance de la cuisson, ce qui est utile quand on veut être très précis pour cuisiner un bon petit plat. C’est l’arme de prédilection des chefs ! Parmi les inconvénients, hormis la nécessité d’avoir un raccordement au gaz, on peut aussi citer un nettoyage un peu compliqué et des risques de brûlures plus élevés en raison de la proximité immédiate du feu.

 

plaque gaz

 

La plaque à induction

Attention, magie ! La plaque à induction ne ressemble à aucune autre. Cette dernière fonctionne grâce au principe du champ magnétique : une fois la casserole posée sur la plaque, son métal réagit à un électroaimant qui va le faire chauffer. Résultat, ça chauffe dans la casserole, mais la plaque en elle-même reste froide. Il n’y a aucun risque de se brûler : c’est l’un des avantages évidents de la plaque à induction ! Parmi les autres atouts de ce type de plaques, on peut citer le temps de chauffe ultrarapide, de grandes performances en matière de restitution de chaleur, et une grande facilité de nettoyage, principalement due au fait que la surface de la plaque ne chauffe pas.

Mais les inconvénients existent : déjà, la plaque à induction est le type de plaque le plus cher du marché. La technologie a un prix, et certains modèles affichent un tarif au-delà des 500 euros. Autre contrainte importante : le fonctionnement atypique de la plaque à induction nécessite l’utilisation de poêles, casseroles et autres marmites adaptées. Seuls les récipients en fonte et en acier (inoxydable et émaillé compris) sont compatibles, ainsi que certaines casseroles en cuivre équipées d’un fond en fonte. Si vous êtes adepte de la céramique ou du laiton, par exemple, il faudra changer vos ustensiles de cuisson, ou bien opter pour un autre modèle de plaque.

 

comment chauffe une plaque induction

 

La plaque vitrocéramique

Elle ressemble beaucoup à la plaque à induction, et pourtant, elle n’a strictement rien à voir ! La plaque vitrocéramique est une alternative à la plaque électrique traditionnelle. Elle fonctionne à l’aide de la conduction et du rayonnement, ce qui réduit la durée du temps de chauffe. Attention, les foyers des plaques vitrocéramiques peuvent être soit radiants (pour une température constante) soit halogène (pour une température qui monte plus vite). Certaines plaques combinent les deux types : c’est un élément à vérifier lors de l’achat.

La plaque vitrocéramique a donc tendance à vite monter en température, ce qui offre un gain de temps durant la cuisson. Mais elle se refroidit également très lentement, et dans ce cas elle n’est plus allumée : attention donc aux risques de brûlure ! Pour le reste, elle s’avère relativement simple à nettoyer avec un produit adapté, mais mieux vaut le faire rapidement après un incident, pour éviter que le brûlé ne s’installe trop. Côté prix, on trouve des tarifs accessibles, néanmoins plus élevés que ceux d’une plaque électrique classique.

 

plaque électrique vitrocéramique

 

La plaque mixte

Si vous n’arrivez pas à choisir un seul type de plaque, vous pouvez toujours opter pour un modèle mixte. On en trouve quatre types : celles au gaz associées à l’induction, à l’électrique ou à la vitrocéramique, ou encore la combinaison de la vitrocéramique et de l’induction. L’avantage évident de la plaque de cuisson mixte, c’est sa capacité à s’adapter à tous les types de cuisson et à tous les ustensiles : un atout lorsque l’on allie l’induction à un autre type de plaque.

Quant aux prix, ils sont variés, en fonction des combinaisons. Les plaques mixtes les moins chères sont celles qui combinent le gaz et l’électrique, et, sans surprise, les plus chères sont celles qui associent l’induction à la vitrocéramique. Le choix est donc autant une question de goût que de budget ! Et n’oubliez pas que les contraintes des plaques persistent : pour opter pour un modèle avec une partie gaz, il faut pouvoir raccorder la plaque à une arrivée de gaz. Logique, mais ça ne coûte rien de le rappeler !

 

plaque de cuisson mixte gaz et induction

 

 

 

Les critères de choix

 

Votre budget

Les plaques électriques démarrent aux environs de 100 euros, tandis que les plaques à induction se trouvent rarement en dessous de 300 euros, même si certaines exceptions existent ! Entre les deux se situent les plaques au gaz et vitrocéramiques. Certaines plaques mixtes affichent un tarif abordable, avec des prix qui débutent aux environs de 150 euros. En bref, il y en a pour tous les prix, mais les technologies varient.

 

Votre envie de cuisiner, et les besoins associés

Si vous êtes du genre à faire chauffer de l’eau pour faire cuire des pâtes, et pas grand-chose d’autre, vous n’avez a priori pas besoin d’une plaque à induction ! Une plaque électrique ou vitrocéramique vous suffira. Si vous voulez une bonne maîtrise de la cuisson de vos plats, vous pouvez opter pour une plaque au gaz, à la chauffe rapide, et qui sait s’adapter à une cuisson douce ou plus vive : c’est d’ailleurs le type de plaque le plus présent dans les grandes cuisines ! L’induction peut également être un vrai atout dans une cuisine, en raison de sa restitution très précise de la chaleur, et de la sécurité apportée par ce type de plaque. Pour un compromis efficace, vous pouvez aussi opter pour une plaque mixte : le mélange gaz et induction est un atout si vous passez beaucoup de temps à cuisiner !

 

quelle table de cuisson choisir

 

Les possibilités offertes par votre cuisine

Ça semble évident, mais assurez-vous bien d’avoir la place dans votre cuisine avant de faire l’acquisition d’une plaque de cuisson ! Si c’est un peu juste, vous pouvez opter pour une plaque à deux foyers uniquement : cela offre déjà de belles possibilités, sans vous encombrer. Et, on le rappelle, les plaques de cuisson au gaz nécessitent un branchement adéquat pour fonctionner.

 

Pensez à la compatibilité de votre matériel !

Si l’ensemble de vos ustensiles de cuisson ne sont pas compatibles avec une plaque à induction mais que vous comptez opter pour ce type de modèles, alors il vous faudra sans doute vous rééquiper entièrement de casseroles, poêles et autres marmites certifiées compatibles avec l’induction. C’est un coût important à rajouter à une plaque de cuisson onéreuse, il ne faut donc pas négliger ce point.

 

N’hésitez pas à nous faire partager votre expérience.

Et pour plus d’infos, vous pouvez consulter le guide d’achat « Choisir une Plaque de Cuisson » sur Ubaldi.com.

 

Categories: Info Tags:
  1. Pas encore de commentaire