Accueil > Info > Comment réussir ses photos de famille à Noël ?

Comment réussir ses photos de famille à Noël ?

Conseils pour faire de belles photos à Noël

Pour Noël, depuis bien longtemps, on ne se réunit plus dans une étable, entourés d’un bœuf et d’un âne, mais on se retrouve plutôt autour d’un bon repas. C’est le moment idéal pour se consacrer à la photographie de groupe, mais dans un décor qui brille. Voici nos conseils pour réussir vos images.

 

Préparation

 

Vous avez décidé d’utiliser votre appareil photo ou celui de votre smartphone au réveillon. Voyez cela comme un petit reportage. Avant que tout le monde ne soit arrivé, faites des essais, avec ou sans flash, afin de déjouer quelques pièges : reflets gênants, couleurs électriques de certains textiles, ombres disgracieuses, etc. Si l’image est trop jaune, régler la balance des blancs sur « lumière incandescente ». Si elle est trop verte, réglez là sur « néon ». Dans tous les cas, commencez déjà par voir ce que cela donne en balance des blancs automatique.

Faites des photos individuelles et des photos de petits groupes de 3 ou 5 personnes. Pareillement, n’oubliez pas le lieu, l’ambiance, mais n’essayez pas de tout saisir en même temps. Enfin, ne vous imposez pas, restez discret. N’obligez pas les gens à changer de place ni à poser. Que tout cela reste spontané, c’est une photo de famille, pas un rassemblement de yakuzas.

 

prendre en photo les décorations et lumières de Noel

 

Attention au cadre !

 

Non, on ne parle pas du tableau que mamie a accroché dans la salle à manger (un cerf près d’une chute d’eau dans un sous-bois automnal au soleil couchant), mais de l’environnement de la photographie. Encore que. C’est vrai qu’en y repensant, vous n’avez pas non plus envie de le voir en arrière-plan, ce cerf. Comme pour tout type de photo, avant de se lancer, il faut observer l’environnement. Ici, le sujet principal est la famille. Il faut donc éviter les détails qui vont venir parasiter l’image (décorations, mobilier, etc.). Cela vaut aussi pour les premiers plans. Méfiez-vous de la lampe, la bouteille, du verre fatal qui masque le sujet.

On évitera aussi la photo devant le sapin qui brille de mille feux. C’est éventuellement à tenter en s’éloignant un peu pour avoir un joli flou d’arrière-plan, mais prévoyez quand même des images de secours. Les reflets, c’est comme vos petits neveux surexcités, ça ne se maîtrise pas. Pas la peine non plus de photographier le plafond ou la moquette. Approchez-vous suffisamment et mettez-vous à la hauteur des yeux du sujet s’il est debout, ou à peine au-dessus lorsqu’il est assis.

 

cadrer photo avec premier plan

 

Manuel ou automatique ?

 

Si l’appareil le permet, pour maîtriser ce que l’on fait en photographie, mieux vaut se passer du tout automatique. Dans le cas présent, réglez l’appareil en mode « priorité à l’ouverture » (A/Av). Ouvrez le diaphragme autant que possible (plus petite valeur comme f/1:8, f/2:4, etc.) pour pallier le manque probable de lumière. L’ouverture restera celle que vous avez sélectionnée, l’appareil fera varier la vitesse pour que l’exposition soit correcte. Ne descendez pas en dessous d’une vitesse de 1/60e, (1/100e si les sujets gesticulent ou dansent), sinon, l’image sera floue (flou de bougé). Dans ce but, si vous le pouvez, régler les ISO (sensibilité) sur « auto ».  

Dans tous les cas, soyez stable, expirez tranquillement avant d’appuyer sans forcer. C’est possible aussi avec la plupart des smartphones, en choisissant « exposition manuelle » dans les options. Dans ce cas, il suffira de pointer à l’écran le sujet que l’on souhaite bien exposer.

Si vraiment vous n’êtes pas sûr de vous, alterner « tout auto » et A/Av.

 

prendre en photo un repas de famille

 

Yeux rouges, gros nez blanc

 

Le flash, il n’y a pas que sur l’autoroute que c’est désagréable. Pour capturer trois ou quatre personnes, ça peut éventuellement passer, mais pas trop prêt, sinon effet fromage blanc et yeux rouges garantis.

Orientez votre flash à 45°au plafond si possible. Si vous voulez à tout prix utiliser un flash fixe, pensez à enclencher le système anti-yeux rouges qui équipe généralement les appareils photos et les smartphones récents. Avec un grand angle (on voit dans le viseur plus large qu’à l’œil), les personnes en gros plan risquent d’être déformées : gros nez au milieu et visages étirés sur les bords de l’image. Il vaut mieux reculer et utiliser le zoom.

 

 

Mise au point

 

Tout le monde est dans le cadre (pas celui de mamie), mais attendez, il faut qu’on parle. Où avez-vous fait la mise au point ? Sur les visages ?  Nulle part ? Sur le cerf ? À vous de voir si vous êtes assez sûr de vous pour débrayer l’autofocus. Dans tous les cas, pour les photos de personnes (bébés, animaux), pensez à faire la mise au point sur les yeux du sujet.

Précédemment, on vous a menti par omission. L’intérêt d’ouvrir au maximum ainsi que de zoomer est aussi de flouter l’arrière-plan (effet bokeh). Ainsi, le sujet ressortira mieux et les détails gênants seront « gommés ». Attention toutefois, si les sujets sont sur plusieurs plans (par exemple en enfilade à table), il faudra fermer un peu le diaphragme et faire la mise au point sur le tiers avant.

 

éviter photos floues à Noel

 

Le bon moment

 

Tout le monde est là, on a fait la bise et on commence à se détendre. Voilà. C’est maintenant qu’il faut prendre des photos. Dans quelques minutes, les petits neveux vont renverser un truc qui tache et ce sera la panique. Si vous comptez faire des photos du repas, même remarque, à moins de vouloir faire du Martin Parr*, n’attendez pas que la nappe ressemble à un champ de bataille et les convives aux rescapés d’un marathon. Les photos de repas, c’est quand on vient de s’asseoir. Pendant le repas, on mange. C’est aussi valable pour les décorations de table. C’est avant les taches et les miettes qu’il faut les photographier.

 

prendre en photo une table et un repas

 

Une petite dernière ?

 

Merci au numérique, vous ne payez pas la pellicule, ni le développement. N’hésitez pas à mettre votre appareil en mode rafale pour prendre beaucoup d’images. Même si vous suivez nos judicieux conseils, vous ne serez jamais à l’abri d’un reflet sur des lunettes, d’une ombre qui fait une moustache à mamie. Ah non, c’est sa moustache.

Plus il y a de monde et de choses dans l’image, plus vous prenez de risques qu’un détail la gâche. Mais plus vous ferez de clichés, plus vous aurez de chance de saisir l’instant. Et à ce propos d’ailleurs, pensez aussi à profiter de la soirée. Prenez des photos, mais aussi du dessert. Et virez-moi ce cerf.

 

le cerf de Noel

 

 

* Martin Parr est un photographe anglais, célèbre pour son approche documentaire et décalé de la photographie. Il retranscrit avec ironie les us et coutumes de la société contemporaine. Il apporte notamment un nouveau regard sur la photographie culinaire et gastronomique. Il est également à l’origine de séries autour de Noël.

repas de Noel selon Martin Parr

© Martin Parr / Magnum Photo / Christmas cake. 2004

Diner de Noel selon Martin Parr

© Martin Parr / Magnum Photo / A Birds Eye View. 2004

Categories: Info Tags:
  1. Pas encore de commentaire