Accueil > Info > Vélo à assistance électrique : sport, loisir et mobilité

Vélo à assistance électrique : sport, loisir et mobilité

Vélo électrique mobilité urbaine

Le vélo s’avère idéal en ville et pour la balade mais aussi parfois pénible quand la fatigue se fait sentir ou que la pente devient raide. L’assistance électrique permet de doser l’effort musculaire pour que la pratique reste toujours un plaisir. VTT, VTC ou mini-vélo, reste à choisir celui qui convient en sachant que, électrique ou pas, un vélo doit surveiller sa ligne et s’adapter au terrain.

 

A l’heure où les centres-villes sont congestionnés et les places de parking rarissimes, le vélo revient en force pour des raisons évidentes de praticité mais pas seulement. Il permet aussi d’entretenir sa forme physique. Une fois le centre urbain laissé derrière soi, c’est aussi un moyen très plaisant pour redécouvrir les routes de campagne et les chemins. La randonnée à vélo laisse le temps d’apprécier le paysage et de profiter de la nature, tout en faisant de l’exercice.

 

Frais et dispo

Seul problème : souvent le terrain n’est pas plat et même quand il l’est, il y a ce vent contraire tenace… Même en ville, pas toujours évident d’arriver au travail ou à un dîner trempé de sueur ! Car à moins de le pousser, ce qui n’est pas l’idée, le vélo dépend des jambes en toute circonstance et le plaisir peut aussi virer au cauchemar. D’où l’idée du vélo à assistance électrique (VAE). Assistance, car il ne s’agit pas de transformer le vélo en scooter mais juste d’aider au pédalage quand le besoin s’en fait sentir.

Le fonctionnement est très simple et ne nécessite aucune connaissance ou apprentissage particulier. Généralement, l’assistance est réglable sur 3 à 5 niveaux par des boutons et quand on appuie sur les pédales, le moteur aide plus ou moins. Quand l’assistance est la plus élevée, il n’est d’ailleurs plus nécessaire de fournir le moindre effort musculaire pour avancer.

En fonction de sa pratique du vélo, il convient de choisir le vélo le plus adapté et ce n’est pas forcément celui qui parait le plus évident. Car avec ou sans moteur, l’ennemi du cycliste demeure en toute circonstance le poids de son engin. Non seulement, il conditionne l’efficacité des jambes et du moteur mais aussi la maniabilité et l’agrément de conduite, voire les capacités de franchissement.

vélo électrique tout terrain eVTT

 

Ville et campagne

En ville comme à la campagne, le choix d’un VTT s’avère souvent le plus judicieux. En ville, il a l’avantage de la maniabilité et de la capacité de franchissement, notamment pour les bordures de trottoirs. De même avec une position efficace mais confortable et une fourche suspendue à l’avant, il se joue des bosses et autres pavés du centre-ville. Enfin l’assistance et un grand nombre de vitesses permettent de doser l’effort avec précision. Bien entendu, sur les chemins dégradés et en tout terrain, le VTT est le seul choix possible pour des raisons évidentes d’adhérence et de franchissement. Son cousin le VTC, toujours à l’aise sur les chemins, est une alternative à considérer s’il n’y a pas de volonté à explorer la jungle avec une machette.

 

VTT et plus si affinité

Selon le niveau d’exigence et la régularité de sa pratique, il faut ensuite décider du niveau d’équipement qui aura une incidence sur l’agrément, la performance et le poids. Léger avec moins de 20 kilos et équipé d’un cadre en aluminium qui allie légèreté et rigidité, le WeMoove e-VTT 80 représente le bon choix pour un usage régulier, d’autant que son autonomie de 80 kilomètres permet de voir venir.

Wemoove VTT VAE evtt 80

 

 

Pour un usage plus intensif dans toutes les conditions, le e-VTT 400 est équipé de freins à disques hydrauliques pour un arrêt le plus bref possible et de 27 vitesses pour s’adapter à toutes les pentes. L’autonomie atteint 130 kilomètres. Pour les plus exigeants qui cherchent la performance avant tout, le e-VTT 500 affiche un poids sous les 18 kilos et intègre un équipement haut de gamme.

 

Carbone et haute technologie

Pour alléger encore le vélo, la compétition a recours depuis quelque temps déjà au carbone. Désormais, le vélo électrique en bénéficie aussi avec le WeMoove e-Carbon 900, un VTC tout simplement unique !

VTC Wemoove e-carbon 900

Ce vélo tout chemin hors norme est aussi à l’aise en ville qu’en dehors des routes bitumées. Sa forme le rend confortable à enfourcher, comme à manipuler à l’arrêt. La batterie intégrée au cadre et le moteur intégré au pédalier ne laissent pas deviner qu’il s’agit d’un vélo électrique. Mais c’est surtout son poids plume de 17,5 kilos qui rend ce vélo exceptionnel. De son côté, l’équipement ne fait aucun compromis avec un dérailleur 11 vitesses haut de gamme SLX Shimano et des freins hydrauliques flottants du même fabricant. Confort, agilité et efficacité pour ce vélo technologique qui ne passera pas inaperçu.

 

Look ou praticité

Le vintage, c’est tendance et le vélo électrique dispose déjà de son icone en la matière avec le Super 73 SG

vélo électrique vintage super 73 sg

 

Inspiré du look des motocyclettes d’antan, il est pourtant on ne peut plus moderne dans la conception avec un moteur puissant, des feux LED et des pneus surdimensionnés pour plus de confort et une meilleure adhérence. Facile à maîtriser, confortable et pratique, le Super 73 attire tous les regards.

Et si d’aventure entre deux balades à vélo, il faut prendre la voiture ou les transports en commun, il existe aussi une solution électrique, un mini-vélo pliant : le MPMan VELO6T.

velo pliable VAE mpman

Une fois la selle baissée, le guidon et le cadre pliés, ce qui se fait en quelques secondes, il se transporte aisément, d’autant que le poids reste très contenu avec seulement 17,2 kilos.

 

Et si vous avez envie d’adopter un véhicule de mobilité urbaine mais sans pédaler, il existe toujours d’autres engins électriques : trottinette électrique, scooter électrique, gyropode, skate électrique, hooverboard, roue électrique…

Categories: Info Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks